Ce lieu pluridisciplinaire est consacré à la diffusion, la création et la médiation dans les domaines du spectacle vivant, du livre et de l’art visuel. Il s’agit d’un projet artistique fédérateur. Il s’appuie sur les actions menées par la Ville depuis de nombreuses années, en partenariat avec le Centre de Créations pour l’Enfance.

Les projets portés par chacun de ces espaces seront croisés et enrichis au fil des actions. Une véritable synergie opérera ainsi pour donner de l’ampleur aux propositions faites aux visiteurs en leur offrant un parcours artistique et culturel contemporain pour tout âge. La programmation artistique dans Le Carré Blanc s’appliquera à assurer une cohérence et une variété dans l’offre culturelle proposée à l’échelle de la Ville et du territoire.
L’enfant est ainsi au cœur de la programmation du Carré Blanc, tout comme la famille. Tinqueux a toujours développé sa politique culturelle en direction de la jeunesse tant par l’action du Centre Culturel, Centre de Créations pour l’Enfance qu’avec une programmation régulière de spectacles vivants par le service culturel de la ville et le travail ciblé de la Médiathèque.

La programmation originale de la salle de spectacle s’exprime au travers de 4 palettes artistiques différentes afin de toucher le plus grand nombre:

Tout d’abord la marionnette contemporaine qui est ancrée dans la région grâce à Charleville ou Pseudonymo à Reims et qui trouvera au Carré Blanc un nouveau lieu de diffusion. Ensuite, la performance d’artistes Seul en scène : danseurs, comédiens ou encore circassiens.
La Musique du monde (World Music) et la nouvelle scène française : des musiques trans-générationnelles et faiblement représentées sur le territoire. Le cinéma vient enfin compléter l’offre culturelle du Carré Blanc.

D’un point de vue architectural, Le Carré Blanc se distingue par des lignes épurées desquelles se dégagent des formes simples mêlant rigueur et légèreté, force et douceur. Ce projet d’environ 7 500 m² a été réalisé par Jean Dubus, architecte.